Dry January ou Less but Better?

Le

Dry January ou Less but Better?

En plein dans une période de calme forcé - ou non - dans sa consommation d'alcool, il est temps de se poser les bonnes questions pour pouvoir alimenter des débats parfois houleux à la machine à café. Plongeons dans une histoire récente qui fait actuellement le bonheur des médias, des magazines et réseaux sociaux qui prônent peut-être le mauvais côté de la Force...

­

☀️ DRY JANUARY : THÈSE 🌵️

On rigole, on rigole, mais ce temps de pause après fête mérite le respect! En tout cas pour nos amis d'outre-manche dont les habitudes ont poussé à créer en 2010 ce défi de début d'année. Rappel : le Dry January (la langue utilisée est un indice sur la provenance) s'agit d'un défi personnel où les participants s'engagent à ne pas consommer d'alcool (dry) pendant tout le mois de janvier (january). L'objectif initial était de réinitialiser la relation avec l'alcool après les excès des fêtes de fin d'année.

Nos amis Anglo-Saxons ont donc lancé une mode louable dans une société où l'on quitte ses collègues vers 23h, peu de temps après que la cloche du pub ait sonné le temps de la dernière commande de bière.

Dans ce contexte, on ne peut donc que louer ces athlètes de fond de vouloir reposer leur corps avant une nouvelle année de pratique de haut niveau! A fond à fond à fond, on arrête tout, puis à fond à fond à fond.

De manière plus générale, le Dry January reste une opportunité de réflexion sur les habitudes de consommation d'alcool. ­

LESS BUT BETTER : L'ANTITHÈSE DURABLE 🧘

En parallèle, et d'une manière maintenant plus discrète, le concept de "Moins mais Mieux" trouve ses racines dans le mouvement minimaliste qui a émergé au début des années 2000. Les influenceurs comme Marie Kondo ont encouragé les gens à simplifier leur vie en se débarrassant du superflu. Cette idée a évolué pour englober divers aspects de la vie, de la mode à l'alimentation, créant ainsi une philosophie de vie axée sur la qualité plutôt que sur la quantité

Principes Fondamentaux :

Ce mode de pensée à certains échos que l'on peut retrouver d'une manière globale dans la gastronomie, et bien sûr plus précisément dans l'univers brassicole.

En axant sur la qualité, la durabilité et la conscience, cette tendance redéfinit la manière dont nous savourons nos repas et dégustons nos boissons.

Gastronomie axée sur la qualité :

Bières Artisanales en Circuit Court :

  1. Artisanat Local : Le mouvement des bières artisanales en circuit court s'inscrit parfaitement dans la philosophie du "Moins mais Mieux". Les brasseurs artisanaux privilégient des ingrédients de qualité, souvent issus de producteurs locaux, créant des bières uniques qui racontent une histoire locale. En exemples loin d'être exhaustifs, on peut citer dans le catalogue des Artistes pintes

L'Expresso - Stout au café Une bière noire avec une infusion à froid de moka d'un torréfacteur local.

Curupira - Blanche au café Un blanche au café en collaboration avec un torréfacteur à Rouen.

La Golden - Piolit Une bière surprenante brassée avec la pomme emblématique des Hautes-Alpes.

  1. Durabilité Brassicole : Les brasseries artisanales s'engagent de plus en plus dans des pratiques durables, que ce soit en matière d'emballage, de gestion de l'eau ou d'utilisation d'ingrédients biologiques. Ces initiatives reflètent la conscience croissante des consommateurs pour des produits responsables. Et c'est un vrai engagement des brasseurs que nous avons pu rencontrer et proposer chez Les Artistes Pintes!

Brasserie la Dunoise Plus que des bières (délicieuses et primées), leur démarche s'inscrit dans la maîtrise de l'impact du brasseur sur l’environnement.

Brasserie de l'Hoppycampe L'hoppycampe a élu refuge à Plaisance du Touch à une vingtaine de minutes à l'ouest de Toulouse. Brasserie familiale qui réinterprète les grand style de bière du monde entier en utilisant des produits locaux et biologique.

  1. Appréciation de l'Authenticité : Le "Moins mais Mieux" dans la gastronomie et les bières artisanales promeut une appréciation accrue de l'authenticité. Les consommateurs recherchent des expériences sensorielles uniques et des connexions plus directes avec les producteurs.

  2. Communauté Culinaire : Ces tendances favorisent la création de communautés culinaires locales, où les chefs, les brasseurs et les consommateurs se connectent autour de valeurs communes. Cela renforce les liens entre producteurs et consommateurs, créant un écosystème plus durable. ­

SYNTHÈSE💥

Le "Moins mais Mieux" dans la gastronomie et les bières artisanales en circuit court offre une expérience gustative réfléchie, ponctuée d'anecdotes qui illustrent la richesse des saveurs et la connexion avec les communautés locales. En embrassant ces principes, nous célébrons non seulement la qualité, mais aussi la responsabilité envers notre planète et notre bien-être.